Déclarer son Amour 1 - Déclarer son amour - Déclarer son Amour

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Déclarer son Amour 1

Publié par Webmaster dans 6. Âge secret · 2/10/2014 20:55:00
Archive


194 Commentaires
Revolver
2015-01-19 21:50:21
Haha...Naviguant à vue, je ne sais pas si je vais arriver à bon port avec Toi mais je dois dire que les cartes que j'ai à lire deviennent de plus en plus limpides. Il me faudrait des OUI qui s'alignent un peu partout pour répondre à des questions comme : est-ce que tu m'aimes mon coeur ? est-ce que tu sais qui je suis dans mon coin ? est-ce que tu regrettes ce RDV manqué à Noël ? est-ce que tu me cherches partout comme moi qui cours à perdre haleine après Toi ? est-ce que t'as remarqué la lettre supplémentaire que j'ai déposée sur la porte -au passage fais-la apparaître (Plus les trois autres si tu peux que je pense être de Toi pour me confirmer la jonction entre nous)- ? est-ce que t'as vu les Ors, l'OR, alors entre nous ?
Et puis à l'occasion, il me faudrait des lettres qui se liraient comme en reflet de nous. Des H, presque jamais ils n'apparaissent dans les textes avec les bons chifffres. Eclairé ou pas, je voudrais mieux nous voir dans le miroir avec la succession de nos initiales. Dans un sens et puis dans l'autre. Avec le A en ligne de mire de ma lecture.
Et puis parfois aussi j'aimerais ne pas avoir à attendre le lendemain ou le surlendemain pour avoir une réponse.
Conduis-moi, montre moi le chemin, je te suis encore et encore. J'ai l'impression d'être avec toi et que tu es avec moi : je te garde une place intacte dans mon coeur.
:)
Lover
P Cry Play
2015-01-17 12:23:16
Je regarde encore occasionellement, je ne me détache pas comme ça, c'est dur, tous ces Fils partout qui me lient à Toi. En Plus. J'ai beau faire tous les efforts du monde, essayer de t'évacuer de ma réalité et de mes Pensées, tu reviens en force dans mes rêves... et là je ne peux rien faire quand dans mes songes les plus intimes tu me serres comme ça dans tes bras , j'ai le coeur qui chavire, même si ce n'est qu'un rêve : tout semble vrai... Attaché à Toui pour l'Eternité... Ah si ces rêves pouvaient devenir réalité, si on pouvait se tenir l'un avec l'autre comme ça dans la réalité, main dans la main et coeur contre coeur, mon Bébé... Non c'est moi ton bébé. Ah si j'avais le courage, je prendrais ma caisse et à 280 à l'heure je viendrais te le dire en face... et non plus dans mon miroir. Une bonne fois pour toutes, j'en serais débarrassé. Mais pourquoi Toi?Un jour tu viendras me le dire peut-être? Cata...Est-ce que tu pleures de ton côté, comme moi je pleure parfois quand je pense à tout ce qui nous sépare ?
PTM Fort Fort Fort même s'il fait tout pour t'oublier et te laisser en Paix.
Cheribibi
2015-01-11 18:57:26
Cheribibi c'est ton surnom.4 mois d'aller retours Loiret Paris sans connaître ton prénom et sans t'adresser la parole.Pourtant je me suis assise à côté de toi et même tu m'y a invité ...la timidité...le complexe de l'âge.dans le creux de ton oreille je te murmure qu'il n'est pas facile d'entamer le dialogue avec des écouteurs cheribibi!!! Lol
Un jeu de séduction ...tout au moins c'est comme ça que je l'ai vécu .
J'avais le sentiment d'être invincible pendant c'est 4 mois...matin et soir j'avais un rayon de soleil ..c'était toi
Et puis le 12 décembre...on m'annonce que je fais mon préavis a la maison...bloquée jusqu'au 12 février a la maison.
Ouch!!!! Quelle claque plus de travail et plus de cheribibi!!!!
J'ai voulu y croire encore ... J'ai repris le train .. J'ai passé des journées à Paris pour te voir...nul!!!
J'ai compris au dernier voyage que tu te moquais et que j étais
ridicule.ton amie G l'as compris elle .le ridicule ne tue pas il amoche l'orgueil ..très très amoché le mien...😖
Premier réflexe rebondir.heu j'avoue ...je n'y arrive pas ..
Je suis partagée entre abandonner et y croire encore...
Il y a peu de chance que tu lises ce message un peu débridé ..
J'avais juste besoin de t'écrire , de dire merci pour ces 4 mois de soleil, et te dire encore et encore tu as u e très belle âme cheribibi .
Il faut que je te le dise.
2015-01-10 12:56:16
Oui j'ai vu, j'ai encore consulté. Tu veux savoir ce que j'en pense ?
Peut-être que tu m'aimes. En effet, peut-être... mais moi je pense que si tu m'aimais vraiment, tu serais venue me parler, tu m'aurais dit "viens on va fumer une clope" pour qu'on se retrouve tous les deux, tu ne te serais pas écartée et tu aurais saisi l'occasion unique qui s'offrait à Toi -même en présence de qui tu sais- tu serais revenue vers moi en ne te souciant que d'une chose : que je ne m'échappe pas de là, que je ne t'échappe pas encore une fois... Mais tu ne l'as pas fait et tu m'as laissé partir. Je ne te le pardonne pas, j'en ai trop souffert après et je ne veux plus souffrir, je veux vivre. Si tu m'aimais, courageusement tu m'appelerais, tu t'affranchirais de la peur ou du qu'en dira-t-on, te laissant seulement guider par ce besoin de me dire les choses ou tu chercherais autrement que comme tu le fais par des moyens détournés, ou par écho à des sites nous reliant, à entrer en contact avec moi. Tu ne le fais pas et tu crois que ces liens improbables vont me suffire. Si tu m'aimais vraiment, tu ne te contenterais pas des codes et du reste pour exprimer ce que tu ressens. Mais tu t'en contentes comme si cela pouvait me satisfaire, comme une carotte que l'on tend à un âne pour le faire avancer. Bien évidemment que cela ne me suffit plus cette carotte et que cela ne nourrit plus mon sentiment qui s'étiole petit à petit depuis que je suis venu et revenu. Je ressens du dégoût non pas pour toi mais pour ce sentiment que je veux faire taire définitivement. Si tu m'aimais tu n'aurais pas fait comme si de rien n'était, comme si je n'existais pas, comme s'il ne fallait pas que ça se voit (alors que je suis sûr que certains savent et ont très bien vu). Si tu m'aimais vraiment, je n'aurais pas vu ces images , et tu saurais qu'elles me blessent parce qu'elles sont aussi indignes de Toi, qu'elles sont honteuses d'autant plus dans ce contexte. Mais surtout ce que je veux te dire c'est que si tu m'aimais vraiment, tu te serais inquiétée de savoir où j'étais et comment je me portais hier après-midi. J'aurais pu me retrouver au milieu de la terreur, j'aurais pu très bien être à cette porte et voilà je serais mort et tout ça, tout ce que je ressentais se serait envolé en une seconde. T'es-tu inquiétée ? Non rien. Ai-je eu un message, un signe quelque part qui m'indiquait que tu avis eu peur pour moi. Rien. Et cela m'a fait comprendre qu'il fallait que je vive et non plus que je vive par procuration une histoire d'amour illusoire et qui ne sera jamais une réalité. Ces évènements tragiques m'auront au moins permis de prendre conscience de ça.
Ne cherche plus à me convaincre, ça ne sert à rien de te fatiguer à trouver des combinaisons entre les lettres, je sais, j'ai compris que tu voulais continuer ce double jeu, que cela te rassurait toi et que dans cette affaire tu ne te souciais que de Toi, de ton égo mais ce que ce jeu dangereux pouvait provoquer en moi, moi qui suis loin de toi, de ce que cela pouvait détruire en moi, ça tu t'en moques au fond. De ma vie tu t'en fous. Ne t'amuses plus avec mes sentiments, t'as assez joué comme ça. Abandonne la partie, pour moi tu n'es pas à la hauteur. Pour moi c'est fini, je ne t'aime plus.
Lora...
Toi u.....
2015-01-07 09:10:43
Comme chaque jour depuis le début de cette semaine, je te laisse un mot ici... en attendant de le déposer dans le creux de l'oreille... si un beau jour que Dieu aura fait tu veuilles bien m'appeler. Ce que j'ai de toi ou du moins ce que j'ai pu trouver me plaît (ce matin encore), bien sûr, parce que je le prends pour moi, je suis fou, mais tant que ce ne sera pas clair comme de l'eau de roche et que le doute persistera, je ne pourrai pas t'appeler ou entrer en contact avec toi.
Il faudrait un truc indéniable, irréfutable, que ce soit tellement évident que je n'aurais pas d'autres choix que de t'appeler mon coeur. Donc fais marcher tes neurones et trouve moi un truc ou un code tellement limpide (pour nous deux) que je sois dans l'obligation de t'appeler... du moins si tu souhaites que j'entre en contact avec toi.
lorant
Bon et puis sinon, je ferais une pause de nous deux car les vacances sont finies et il faut s'y remettre... BYZ

Facebook
Plan du site :
Retourner au contenu | Retourner au menu