Déclarer son Amour 1 - Déclarer son amour - Déclarer son Amour

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Déclarer son Amour 1

Publié par dans 6. Âge secret ·
Archive



206 Commentaires
Le Jeu du Desyr
2015-03-03 14:06:29
Il y a un autre truc à faire ma belle, un moyen simple de se rapprocher encore tous les deux...si tu veux me prouver que tu me lis ici, que tu me suis par ailleurs sur mes sites, que tu visites mes pages et que tu es au courant de ce que je fais (car tu sais que je doute tant que je n'ai pas la preuve irréfutable et pourtant il ne me faut pas grand chose pour démarrer au quart de Tours) , que tu m'aimes toujours, que je te manque, que tu veux que je t'appelles, que je revienne vite : Colle une affiche sur la porte ou la vitre de ton local... actuellement il n'y en a pas... enfin de mémoire je crois n'en n'avoir jamais vue. Comme ça la prochaine fois que je passerai devant ton bureau, si je vois une affiche collée sur la devanture... je me dirais : bon... il y a Peut-Etre bien un lien entre nous. Et si en plus ce qui est affiché me parle, m'est adressé, est lisible de là où je serais (tu sais que je ne peux pas m'approcher de trop près:), est en plus facilement traduisible, cela facilitera aussi mon approche. Pas mal mon idée hein ? ;-) Lol.
Et puis, vas-y à ton Tour, demande-moi un truc, ce que tu veux et quand tu passeras devant mon bureau tu verras bien si je te suis. Dis-moi et je fais. Ne te prive pas. Illico Presto.
Lereve de l'ile déserte et de nous deux n'est pas fini
mon coeur...ma déchirure
2015-03-02 22:12:43
T'aimer encore plus,tu sais,plus qu'hier...tu connais la suite.
Nous retrouver,je donnerais tout!ce que j'ai pour ça...Mes songes me ramènent toujours à toi,la nuit, je te sens tout près de mon coeur mais c'est le vide que je serre dans mes bras.Le jour,mon âme est déchirée par ton absence.J'ai beau essayer de chasser de mes pensées ton souvenir tu reviens toujours te loger en plein milieu de ma poitrine,et j'en passe des jours dans le désert à essayer de te détester pour ce que j'endure,seule,quand je suis à genoux et que mes larmes ne font que creuser le puits de mon coeur...Et j'ai tellement honte de moi et de ce que j'ai fait de ma vie.Je prie pour que tu me retiennes de mettre un pied dans le vide.Le temps n'efface rien,tu es partout,tout le temps.Moitié de moi, j'arrive plus à vivre sans toi.
(on) Voit Tour
2015-03-01 12:16:22
Tout ce qu'il me faut c'est la preuve irréfutable, celle qui me permettra d'oser vraiment me rapprocher de toi. Je n'ai pas peur d'entrer en contact, je te jure, j'ai juste besoin d'un coup de pouce de toi. Offre-moi l'occasion qui me donnerait une raison valable de franchir le pas qui nous sépare. JE SUIS prêt. Pour cela, il faudrait que tu viennes me voir sur la toile là où tu sais me trouver, que tu visites mes pages. N'ayant pas les moyens de connaître l'identité précise des personnes, tu ne prends pas un gros risque ma puce. Par contre je peux avoir connaissance du site (ou moteur de recherche) de provenance des visiteurs. Et c'est là mon coeur que tu peux intervenir, en choisissant de passer par un site spécifique (et non pas les moteurs ou réseaux sociaux les plus connus), un site propre à toi, auquel je pourrais t'identifier et qui me convaincrais qu'une visite en particulier (par sa provenance) ne pourrait-être que la tienne. C'est de cette manière là que je pourrais revenir vers toi concrètement et ouvertement. Promis. A toi de jouer et j'agirai ensuite. Naturellement il faut que ce soit indéniable comme provenance. Faut que tu saches que tout ce que tu fais labelle pour me manifester ton désir de continuer avec moi, j'en tiens compte. Echanger par textos. Pouvoir t'appeler. Gagner ton amitié ma chérie est ce qui me motive le plus, même si celle-ci peut-être exclusive et possessive, même si elle peut-être troublante et envahissante, et même secrète, elle suffirait à combler mon bonheur et... Peut-être à nous apaiser.-)
PTTMML
aveu-gle
2015-02-27 21:59:56
A tort ou a raison je vais répondre à ce qui m'est destiné. Je le crois en tout cas. Loin de moi l'idée de vouloir jouer avec toi. J'ai plus tendance a penser le contraire. Je n'ai pas su voir, je ne sais toujours pas. Le moment venu il sera trop tard. Il est déjà trop tard. Je ne suis pas un iceberg j'ai seulement appris à me taire. Si je t'ai fait du mal j'en suis désolé. Tout ce que j'ai pu te dire était sincère et je vais donc le rester encore. Je ne te sais pas. Je suis découragé, j'ai baissé les bras et depuis pas mal de temps maintenant. Je ne sais plus le vrai du faux mais je ne cherche plus a savoir. J'ai abandonné l'idée d'un avenir entre toi et moi. Toute cette histoire, ce que j'ai cru, ce qui était vrai,faux, mes doutes, mon amour, mes colères, mes interrogations, je suis resté seul avec tout ça et je n'ai eu que le silence comme réponse. Je te souhaite bien du bonheur, mais sans moi car c'était finalement perdu d'avance.
Le blond s'amuse bien et tant mieux pour lui je ne m'en soucie plus.
Lettre
2015-02-26 23:09:42
Anonyme sans signature juste des mots sans son,sans bruit, pour une destination jusqu'à toi.Te dire combien l'écco de se partage nous réunis encore malgrés le temps passé tu es présent sur tout ce qui nous rapprochent.Mais ce n'est pas ici que je serais confronter à cette réalité.Ce sentiment si tu le partage aussi c'est que ton chemin suit le mien.Il n'y à que nous dans ce choix.
G"Aime ce chemin à toi de me dire"sans" détour ce ke tu m ossi.
Songelover.

LUI
2015-02-25 18:36:37
Cette flamme devrait être éteinte, est-ce que ça te fait plaisir que je t'aime encore ? Ou bien, ça te met dans une rage folle ? Pourquoi t'as du mal à dire jamais ? Bien sur, que je t'en veux d'avoir voulu me donner toutes ces illusions, toi qui m'a cerné, toi, qui me sait, c'est pire encore ! Les efforts, que j'ai fait, je me suis dépassée. Impuissante, je suis triste. C'est ce que tu voulais ? Jouer, jouer et jouer encore...Je n'étais qu'une souris dans tes pattes. Je ne voulais pas en arriver là, non, je voulais te dire « mon amour », je l'ai jamais dit, ça, à personne. C'est à toi que je voulais le dire, pour la première fois. Tu crois que tu peux tout dire, tout faire et être anodin. Me voilà, en train de cuver ma peine, dans le vide, avec le sentiment du ridicule du rêve de toi. Celui d'un assouvissement brut. Mais tout cela, tu t'en fou apparemment. La vérité donc, c'est ça, que tu me détestes pour me parler comme ça, comme si j'étais la pire des garces. Et je suis impuissante, je peux me plaindre, m'offusquer, être douce, être gentille, être franche... iceberg en vue ! Jamais vu pourtant un bloc de glace s'assumer avec autant d'émotion...; Je suis révoltée. Tu me manques et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Je veux entendre ta voix, encore ! Goûter à tes lèvres, me perdre dans ton regard sombre. Avec toi, je n'ai pas su faire, je ne saurai surement jamais ! Je tiens tellement à toi, cet élan, n'est pas un caprice. Et je te reverrai pas, rien de tout ça, n'est possible. Comment je vais faire moi ?
Eliane
2015-02-25 08:46:04
"Quand il a croisé son regard ,Eliane sentit la mer qui touche le bord avalant en douceur la terre en attente.Dire que je ne veux pas ca ,c'est mentir?Et les papillons qui apprenent à voler dans mon ventre chaque fois que je le vois?et mes Yeux qui s'illuminent tellement que la lumière n'a plus de place?
Au secours...j'ai mal docteur,j'ai mal d'amour !
J'envoie une bouteille à la mer:Je Peux,je ne joue que,avec les mots.Je Peux,je te dis:je t'aime depuis le debut mais je me suis perdu dans tes Yeux,ils étaient tellement beaux."
jodo
2015-02-24 13:46:18
Tu ne quittes pas mes pensées, même si on ne se voit plus aussi régulièrement..
De toute mes forces je fais appel à ma raison... elle ne veut rien entendre...le coeur crie plus fort...
Ary
2015-02-24 00:10:04
Toi&Moi.
Pas besoin de grand discourt..toi..juste..toi
Et..?...si tes pensées rejoignent les miennes ont se retrouvera sur la même onde,...toi&moi
Rencart a Flopi flopa...
2015-02-23 19:06:41
Suis plus discret et me suis fait peu bavard ces dernières semaines mais je te suis encore, par habitude. C'est comme un toc dont on n'arrive pas à se débarrasser. Ce que je trouve de ci de là dans ma quête inutile me laisse croire que c'est bien toi qui fait ce boulot d'écriture, si je me fie à ce que j'interprète, même si c'est trop flou pour me convaincre totalement,... mais à l'occaze si tu tiens à moi montre m'en plus encore, va plus loin, sois plus explicite, puisque que c'est là, puisqu'il n'y a que là et dans ton petit coin que tu sembles vraiment efficace pour moi. Les maj ça compte, les chiffres aussi, mon prénom dans son bon orthographe (c'est plus dur et plus risqué j'avoue mais si tu y arrives je serais épate)... et les mots ne sont pas annexes, ils sont centraux surtout quand ils nous lient, surtout quand je peux les reconnaître dans leur environnement textuel et qu'ils prennent sens avec ceux qui les entourent. Je n'ai pas vu les oui et l'ombre que j'attendais dans ton miroir. Mais surtout ce qui compte pour moi c'est d'être réactif au bon moment, comme par exemple là, avoir un retour immédiat à ce post serait évidemment exceptionnel... et un encouragement à poursuivre cette attente de toi.
A force de jouer, et de m'user avec toi à ton petit jeu favori, et d'être déçu de me déplacer pour rien, tu as fini par me dégouter de cette histoire.
La flamme n'est pas totalement éteinte ceci étant, je rêve encore de toi au hasard de mes nuits noires. Mais je n'ai plus rien à te prouver, je n'en éprouve plus le besoin, puisque je suis venu me frotter à ton univers (comme un con) et que tu m'as laissé en partir sans me retenir, sachant très bien que tu n'allais pas me revoir de sitôt. Pour moi c'est donc à toi de fournir tous les efforts pour maintenir la flamme et c'est donc à toi de me prouver que tu m'aimes en cherchant à mettre en évidence dans tes textes tout ce qui peut retenir mon attention, tout ce qui nous lie, tout ce qui ressemble à cette histoire, à "notre" histoire si tant est qu'elle existe, et en me faisant comprendre que tu es prête à tout pour me revoir.
Le mieux -on peut toujours rêver- serait que tu prennes ton tel et m'appelle ou que tu m'écrives pour ranimer l'espoir entre nous, de toutes façons par ton attitude tu ne pourras pas empêcher cette histoire de mourir à petits feux, puisqu'il n'y a pas d'issue réelle à ton délire... car le jeu c'est ton délire, moi c'était l'amour en échange du jeu, le vrai pour toi, l'unique. J'écris bien "c'était...". Tu m'as donné trop peu de nourriture pour l'alimenter cet amour et je ne me contenterai plus de miettes, c'est fini. Agis pour de bon ou laisse béton et reprends ta route.
Kerehan, c'était toi ? je sors, à Plus ou à jamais.

P.S: un mot pour le webmaster : merci de nous avoir débarrassés du crampon "carine" (andco.-)

Facebook
Plan du site :
Retourner au contenu | Retourner au menu