Déclarer son Amour 2 - Déclarer son amour - Déclarer son Amour

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Déclarer son Amour 2

Publié par Webmaster dans 6. Âge secret · 3/10/2014 13:15:00
Déclaration d'amour

Âge secret
Pour voir les déclarations, cliquez sur "Lire tout >"

Pour ajouter une déclaration, vous devez renseigner les champs : Nom | E-Mail | Message

Vous pouvez rester anonyme...
vous n'êtes pas obligé(e) d'inscrire votre vrai nom !
Votre email n'est pas affiché, mais dans ce cas pareil,
vous n'êtes pas obligé(e) d'écrire votre vraie adresse email !

Envoyez des déclarations d'amour
et non des messages privés !


5086 Commentaires
ah ah ah
2016-09-03 13:06:55
J'adore les lettres de Lover.Lover,je suis fan de vous.
Heureusement que je ne vous connais pas car ,je pourrais tomber amoureuse.
;-)


je ne resterais pas
2016-09-03 12:35:56
je suis une femme.
J'ai fait une faute tu es resté
Je ne resterais pas
2016-09-03 12:33:56
A cette place,tu es dans l'attente et ne peu sortir de ton anonymat,je l'ai vu quand je me suis révellée tu es restée anonyme pas moi.Tu ne liras plus rien de moi,je te laisse moi je suis sortie de l'anonymat.Reste mais sans moi,je suis célibataire mais plus indifférente à une présence devant moi se présente l'avenir et je justifie pas mais j'ai fini de t'attendre.Et très prochainement je n'aurais plus envie de te répondre je suis trop prise par l'instant vécue.
Du bois au parc des amours
2016-09-03 10:55:19
Bon... j'ai bien vu sur "ton" site qu'il y était paru un message le jour même (le soir même) où je t'en avais fait la demande mais, hélas, tu vas dire que je suis exigeant…pas tout à fait au bon endroit, enfin pas tout à fait à la bonne page, celle qui te concerne vraiment, du coup j'hésite, je ne suis pas convaincu que ce soit toi qui l'ait déposé. Je pense que c'est quelqu'un d'autre et ce évidemment par pur hasard... Il ne faut pas que je me laisse avoir par ce hasard … et comme je ne saurai jamais vraiment, que je n'aurai jamais de réponse concrète, ni de preuve tangible, et comme je ne veux pas plus m'illusionner et me laisser bercer par de vains espoirs, mieux vaut, pour moi, que je me retire et garde bien enfoui au fond de moi ce sentiment inexplicable qui n'en finit pas de se rallumer, que je le retienne prisonnier, que je l'empêche de s'exprimer et que je cesse de déposer ici des messages qui ne semblent jamais atteindre leur but (Toi). Tu comprendras très bien… enfin si tu me lis.
Pour toi j'ai laissé ici depuis longtemps énormément d'éléments significatifs pour que tu puisses te reconnaître, je ne sais pas si c'est le cas, mais moi de mon côté je n'ai pas eu assez de nourritures et je reste sur ma faim. Le doute persiste, tant qu'il persistera je ne pourrai pas agir. Je te jure que je braverais mes craintes si j'avais cette preuve. Certes parfois je lis des choses qui me laissent perplexe, qui m'interrogent. Certes il y a tous ces moments que j'ai vécu à tes côtés ou pas loin qui me confortent dans l'idée que peut-être… Mais au final je suis contraint de constater qu'il n'y a rien eu de concret qui puisse m'encourager à passer le cap et te révéler mon trouble. Rien qui m'autorise à sortir du confort de ne pas avoir à s'engager, à prendre le risque et à me mettre en danger, à me bouger de ma planque. Qui prendrait le risque avec des preuves aussi faibles et dans ces circonstances d'aller se dévoiler à celle qu'il aime ? Personne, j'en suis persuadé sauf à avoir perdu tout sens commun, à être emporté par la déraison et de n'être gouverné que par l'aveuglement seul de la passion. Il me reste quelques instants de lucidité mon cœur.
Le jour où j'aurai la preuve (et quand je dis preuve, j'entends une vraie preuve et non pas quelque chose d'approximatif ou de flou dans lequel tous pouvons nous reconnaître), un répondant, un écho à mes questionnements et des indices indiscutables (sans remettre en cause l'anonymat), le jour où je ne douterai plus, le jour où tu viendras vers moi et que tu sauras affronter mon indifférence (de façade) , me retenir dans ma fuite, le jour où je sentirai ton désir d'entretenir le lien qui peut-être -je dis peut-être car la prudence est de mise- nous unit, alors là je reviendrai te causer ici et j'irai même plus loin : je t'appelerai. Mais en attendant ce beau jour, ce rêve impossible, je n'ai d'autres choix que de retourner à ma vie et me consacrer aux tâches qui m'incombent en m'y plongeant absolument. Cela m'aidera à t'oublier, à oublier aussi que je suis certainement seul avec ce sentiment que je prêche dans le désert.
Au cas où malgré tout tu me lirais- on a le droit de rêver- je te dis "bonne continuation à Toi" et à une prochaine au hasard de mes rares visites dans ce joli coin de France où tu es restée. Adieu donc ange de mes rêves.
Lover
Pour lui
2016-09-03 10:36:22
Alors je comprends pas.. ce que tu caches est à toi.Je t'ai pas caché mon prénom.Tu es trop bien caché je t'ai pas retrouvé.Qui cherche dit t'on..trouve,mais là ..c pas possible..tu es absent et invisible juste perceptible..

Facebook
Plan du site :
Retourner au contenu | Retourner au menu